Qui sommes nous Le RSI Contact

Les soucis avec le RSI :

Le taux de cotisation
Certes, ce n'est pas un dysfonctionnement, mais 54 %, c’est trop
- Faire un graphique démontrant ce que nous payons et ce qu’il nous parait légitime de payer. ( travail en cours )

Ils parlent de monter les taux
Si je pars du principe que le RSI a dû calculer ces taux dans notre intérêt pour assurer notre sécurité sociale, il serait logique que ces taux correspondent en pourcentage en fonction d’un cotisant. Alors, je ne vois pas quelle serait la raison valable pour augmenter ces taux de cotisation.

Les arrêts maladie
En cas de cotisation à jour
  - J’ai eu en prospectant énormément de témoignages disant que quand ils sont malade, ils ne sont pas remboursés et si c’est le cas, très peu.
- Lorsque vous tombez malade à long terme, le RSI continue quand même de vous demander de payer vos cotisations et les indemnisations sont bien moins élevées que ce qu’ils vous prennent.

En cas de cotisation non à jour
- Dans le cas où vos cotisations ne sont pas à jour, vous ne serez pas remboursé si vous tombez malade. Cependant, que font-ils des cotisations qui ont été payées depuis ? alors vous avez versé plus de 200 000 € par exemple et parce que vous n’êtes pas à jour ce trimestre, vous n’êtes pas remboursé ? Sachant que la plupart du temps, votre dossier est en erreur par faute du RSI, je vous laisse conclure qu’il n’y a que très peu de remboursements même si vous êtes de bonne fois.

  • Les jours de carences :
  • Trouvez-vous normal que pour le RSI, vous avez 7 jours de carence alors que dans le privé c’est 3 jours et 1 jour pour les fonctionnaires ? Je cherche encore où est l’égalité dans ce pays.

    La retraite
  • Les trimestres non validés :

  • Le RSI estime qu’en dessous d’un certain bénéfice, vos trimestres ne sont pas validés,  cependant vous cotisez quand même pour la retraite et le RSI ne vous rembourse pas sur ce que vous avez versé. Certes il y a des frais de gestion, mais pas à ce point-là.

     Nous devrions être en droit de réclamer un pourcentage de ces sommes non validées ou alors de valider à hauteur de ce que l'on a cotisé.

  • La somme de votre pension retraite :
  • Sachez qu’après avoir cotisé toute une vie au RSI, travaillé pour la France et rarement aux 35 heures semaine car vous avez même souvent embauché des gens et contribué à résoudre le chômage et aidé ce pays. Vous ne toucherez qu’en moyenne 500 € par mois. Là où la moyenne des fonctionnaires est de 1500 € /mois. Vous trouvez ça logique ?

  • Le non versement des retraites :
  • J’ai eu plusieurs témoignages me disant qu’ils ont du se battre pour pouvoir toucher leur retraite même de misère.

  • L’achat des points de retraite :
  • Ne soyez pas surpris de devoir payer vos derniers trimestres 8 000 € pour pouvoir toucher une retraite de 500 € / mois.

    Les dysfonctionnements

  • Des cotisations erronées :
  • Quasiment à tous les coups, vous recevez des relances et mises en demeures pour les mêmes périodes n’ayant jamais les mêmes sommes.

    Le RSI réclame parfois le double de ce que vous devriez leur donner

  • Non respect des verdicts du TASS (tribunal des affaires de sécurités sociales) :
  • Donc, même si vous gagnez au TASS parce que ils se sont trompés lamentablement au RSI, le RSI n’en prend pas compte par faute de gestion probablement. Et vous renvoie quand même les huissiers pour aller jusqu’à la contrainte

  • Des chèques qui se perdent :
  • Il arrive de temps en temps que des chèques soient débités mais non comptabilisés au RSI

    Il arrive aussi des fois où votre chèque est passé sur le compte de L’URSSAF alors qu’il était destiné et libellé pour le RSI. Et le pire, c’est que c’est à nous de trouver où est leur erreur et de leur dire pour qu’ils arrêtent de nous harceler.

  • Une discussion impossible :
  • Ne soyez pas surpris de n’avoir aucune réponse du RSI même après avoir envoyé plus de 20 courriers AR. Les seules réponses que vous pourrez avoir sont, il faut payer avec souvent des menaces où ils répondent complètement à côté n’ayant pas pris le temps de prendre connaissance correctement de votre dossier. Et sans pour autant avoir lu vos courriers AR qu’ils n’ont déjà plus je pense.

    Vous avez souvent des interlocuteurs qui ne connaissent pas du tout le milieu des petites entreprises confondant même parfois chiffre d’affaire et bénéfice. A la limite des arguments à la Pierre Laurent où Mélanchon mais qui sont convaincus que nous sommes des truands et leur seul objectif semble d’être de bouffer du patron. C’est à se demander s’ils ne sont pas commissionnés sur ce qu’ils nous arnaquent !

    Il m’est même arrivé une fois d’avoir une personne au téléphone pour lui demander de connaître le mode de calcul du RSI au tout début de mes recherches, et la nana n’a jamais su me répondre. ah si, c'était 'Si on vous à donner cette sommes, c'est que c'est bon' !

  • En cas de déménagement de l'entreprise :

  •   
    Si vous avez le malheur de démanager, le RSI, même prévenu en courrier AR, vous envoie toujours les appels à cotisations à l'ancienne adresse. Et pire, certains voient leurs comptes bancaires bloqués. Cela veut probablement dire que l'huissier lui même a dû fournir la contrainte à une mauvaise adresse sans même vérifier si la personne concernée la recevrait !


  • Plusieurs adresses, plusieurs interlocuteurs :
  • En cas de soucis, il y a une période, vous aviez plusieurs adresses et interlocuteurs, une adresse pour payer, une adresse pour les conflits, etc….

  • Nous sommes obligés de faire leur boulot en plus de ce que ça nous coute :
  • Rendez-vous compte comme la situation est ironique ! Rien que pour mon cas en considérant que tout le monde était payé 7,5 € par heure, et ce n'est pas le cas des avocats, mon dossier aurait du couter 7,5  € mais avec leur mauvaise gestion, le total doit très largement dépasser les 5 000 €

    Détails :
  • Dans le cas où tout se passe bien dès le début :
  • Mon dossier aurait du prendre en gros une demi-heure, voir une heure ( donc  1*7,5 =7,5 € )

  • Dans mon cas réel, attention, rien ne va :
  • • J’ai dû payer une bonne dizaine de courrier AR ( 10 * 5 € = 50 € )
    • J’ai passé environ 10 heures pour rédiger ces courriers ( 10 * 7,5 = 75 € )
    • J’ai dû passer environ 5 heures pour comprendre le mode de fonctionnement, les modes de calcul, téléphone etc… ( 5 * 7,5 = 37,5 € )
    • J’ai dû passer au moins 10 heures pour chercher les failles de mon dossier pour chacune de leur relance ( 10 * 7,5 = 75 € )
    • Ils ont dû passer 0 heure pour lire mes courriers AR
    • Ils ont dû passer 2 heures au total pour m’envoyer toutes les relances, mises en demeures etc… ( 2 * 7,5 € )
    • L’huissier est passé 4 fois, nous dirons 100 € en moyenne par passage ( donc  4*100= 400 € )
    • Lors des passages au TASS il y avait environ (5 juges et autre) et ce procès a été reporté 3 fois et juste pour annoncer le report, il y a du y avoir 20 minutes. (3*5*20 = 300)
    • Un avocat mandaté par le RSI a dû passer 15 minutes sur mon dossier car franchement, il n’avait rien, cependant un avocat coute environ 1500 € par séances car 7,5 € de l’heure, je n’y crois pas comme pour les juges d’ailleurs mais bon… ( 3 * 1 500 = 4 500 € )
    • Ajoutons pour le dernier jour du TASS, le temps de réflexion qui n’a pas dû être long car juste le fait que le RSI n’apportait pas la preuve de la mise en demeure suffisait, donc 20 minutes en plus je pense sans l’avocat du RSI (1*5*20 = 100 € )
    • Ajoutons la gestion de mon dossier chez eux ( regrouper les docs, les envoyer à Paris etc… ) environ 250 €
    • Bon, je ne rajoute pas la dégradation de ma santé physique et morale qui n’a hélas pas de prix
    • Je ne rajoute pas non plus la perte des clients potentiel pendant que je gérai tout ça 
    • Nous en arrivons donc à un total approximatif de 5 802,5 € au lieu de 7,5 €. Je dis approximatif car j’ai appris que les cadres du RSI touchent en moyenne 8 000 € / mois. C’est pas beau ça ?


  • Lorsque le RSI nous doit de l’argent pour trop perçu
  • Si une année vous avez trop versé d’argent en cotisation, vous avez très peu de chance que le RSI vous rembourse. Et pourtant, un peu de trésorerie en plus pourrait parfois nous sauver quelques temps. Mais pas moyen, ils s’en fichent.

  • Le mode de calcul très flou mais qui les arrangent
  • Que voulez vous faire lorsque même le RSI lui-même ne comprend rien au mode de calcul très tordu et c’est à se demander si ce n’est pas volontaire. Je soutiens l’association « Sauvons nos entreprises » qui demande à ce que le RSI soit calculé au trimestre pour ceux qui le souhaitent.

  • Le mode de calcul sur N-2
  • Le plus gros soucis de leur N-2, c’est que si cette année votre CA a énormément baissé et donc votre bénéfice aussi, ils vont se greffer sur le bénéfice d’il y a 2 ans qui lui était peut être très élévé. Alors certes, vous avez gagné de l’argent mais vous avez peut être investi ou vous l’avez peut être dépensé pour faire face aux difficultés d’aujourd’hui. Et là, vous vous retrouvez à payer 2 à 3 fois que ce que vous vous versez en salaire. C’est vraiment tordu.

    Il vous est parfois possible de négocier avec le RSI le fait d’anticiper une baisse de chiffre. Je ne vais pas être de mauvaise fois, pour ça, ça ne se passe pas trop mal dans mon cas. Mais bon, payer au trimestre serait largement mieux.

  • Les rattrapages :
  • Les provisions sont basées sur N-2 et le rattrapage lui est basé en novembre, décembre mais sur N-1 ( joyeux noël ), cependant si l’année N a été dure et que la trésorerie s’en ait ressenti, que l’année N-1 a été confortable mais que N-2 a été très dure aussi. Vous êtes donc en grosse difficulté car vous devez payer par exemple 10 000 € alors que vous n’avez plus la trésorerie.

  • Un sondage très vexant pour le RSI :
  • Selon un sondage que nous avons monté avec l’association « sauvons nos entreprises », la note moyenne n’est même pas de 2/20, cela prouve bien que contrairement aux mensonges que donnent les dirigeants du RSI, même pas 2 % des entreprises soutiendraient le RSI. Nous ne sommes donc pas du tout une minorité.

  • La hot line RSI :
  • Pour ceux d'entre vous qui ont regardé l'émission zone interdite sur le RSI ( je remercie d'ailleurs cette émission ), vous comprenez mieux les réponses complètement inadaptées de ce système, et la société H2A n'est pas la seule responsable, d'ailleurs, comment expliquer qu'une telle absurdité puisse arriver ? Quelque part, les commanditaires de cette société sont tout aussi condamnable.

    Encore un exemple, pour prévenir de notre venue, le mercredi 31 décembre 2014 et le 2 janvier 2015 matin, j'ai tenté d'appeler le RSI de REIMS. J'ai trouvé sur le site général le numéro 36 xx. J'ai donc appelé plusieurs fois, et là, je n'ai eu personne sauf une boite vocale me demandant de rappeler ultérieurement.